Oeuvre N° 14 consultée 61 fois

Guillaume Coustou (1677 - 1746)
  • Cheval retenu par un palefrenier
  • Sculpture en étain
  • 54 x 40 x 22 cm (hors cadre)
  • Cheval retenu par un palefrenier, Sculpture en étain, 54x40x22 cm, Guillaume Coustou (1677 , 1746), Reproduction en étain d'une sculpture en marbre de l'artiste Guillaume Coustou.

Provenance
Collection Privée

Visibilité - Livraison
  • L'oeuvre est visible au siège de Marsa Enchères au 12, rue Imam Abou Hanifa. 2070. La Marsa.
  • La livraison des oeuvres vendues se fait impérativement à notre siège PLAN DE SITUATION.

Biographie
Guillaume Coustou (1677 - 1746)
Guillaume Coustou suit le même parcours que son frère aîné Nicolas. En 1694, il se rend à Paris où il suit un enseignement artistique dans l'atelier de son oncle maternel Antoine Coysevox. Il remporte en 1696 le Deuxième prix de Sculpture à l'ancienne École académique, et en 1697 le Grand Prix de sculpture, qui lui permet de décrocher une bourse et de partir compléter sa formation à l'Académie de France à Rome en tant que pensionnaire du roi. Cependant, il est rétif à la discipline et quitte la Villa Médicis peu après pour mener une vie de bohème à Rome. Lors de ce séjour, le sculpteur rencontre quelques difficultés financières. Il cherche alors à gagner sa vie et, très découragé, il envisage même de partir à Constantinople afin de chercher fortune. C’est son ami sculpteur René Frémin qui l’en dissuade et lui présente Pierre II Legros, dit Le jeune. Ce dernier le prend sous son aile, sous sa tutelle et le fait travailler sur le bas-relief de Saint-Louis de Gonzague dans l'église Saint-Ignace1. De retour à Paris en 1703, il travaille en coopération avec son frère sur les commandes confiées à ce dernier. Il est formé à l'Académie Royale de Peinture et de Sculpture. En 1707, il est mentionné dans les documents comme sculpteur du Roi Louis XV. Il travaille alors à la décoration de la chapelle du château de Versailles2. Il épouse Geneviève-Julie Morel [archive] le 9 août 1710, avec qui il aura sept enfants. Ils habitent dans le logement au Louvre de son frère Nicolas après la mort de celui-ci en 17333. Au cours de sa carrière, il travaille à Versailles, puis au Trianon, à Marly et à Paris, où il orne de ses sculptures des bâtiments illustres tels le portail des Invalides, le Palais Bourbon, et la grande Chambre du Parlement au palais de Justice. Il meurt à 68 ans le 22 février 1746 dans son logement parisien place du Vieux-Louvre. Il est inhumé le lendemain à la paroisse Saint-Germain-l'Auxerrois, en présence, entre autres, des ses deux fils, Guillaume II, lui aussi sculpteur du roi, et Pierre Charles, avocat au Parlement de Paris
FIN D'ENCHÈRES HEURE TUNISIENNE
2019-03-16 16:39:00CET

Estimation: 1000 0 TND
NON VENDU
0.000 TND
0.00 0.00 $

PRIX DE RÉSERVE NON ATTEINT

HISTORIQUE (0 ENCHÈRES)

Tous les horaires sont en CET
Provenance
Collection Privée

Visibilité - Livraison
  • L'oeuvre est visible au siège de Marsa Enchères au 12, rue Imam Abou Hanifa. 2070. La Marsa.
  • La livraison des oeuvres vendues se fait impérativement à notre siège PLAN DE SITUATION.

Biographie
Guillaume Coustou (1677 - 1746)
Guillaume Coustou suit le même parcours que son frère aîné Nicolas. En 1694, il se rend à Paris où il suit un enseignement artistique dans l'atelier de son oncle maternel Antoine Coysevox. Il remporte en 1696 le Deuxième prix de Sculpture à l'ancienne École académique, et en 1697 le Grand Prix de sculpture, qui lui permet de décrocher une bourse et de partir compléter sa formation à l'Académie de France à Rome en tant que pensionnaire du roi. Cependant, il est rétif à la discipline et quitte la Villa Médicis peu après pour mener une vie de bohème à Rome. Lors de ce séjour, le sculpteur rencontre quelques difficultés financières. Il cherche alors à gagner sa vie et, très découragé, il envisage même de partir à Constantinople afin de chercher fortune. C’est son ami sculpteur René Frémin qui l’en dissuade et lui présente Pierre II Legros, dit Le jeune. Ce dernier le prend sous son aile, sous sa tutelle et le fait travailler sur le bas-relief de Saint-Louis de Gonzague dans l'église Saint-Ignace1. De retour à Paris en 1703, il travaille en coopération avec son frère sur les commandes confiées à ce dernier. Il est formé à l'Académie Royale de Peinture et de Sculpture. En 1707, il est mentionné dans les documents comme sculpteur du Roi Louis XV. Il travaille alors à la décoration de la chapelle du château de Versailles2. Il épouse Geneviève-Julie Morel [archive] le 9 août 1710, avec qui il aura sept enfants. Ils habitent dans le logement au Louvre de son frère Nicolas après la mort de celui-ci en 17333. Au cours de sa carrière, il travaille à Versailles, puis au Trianon, à Marly et à Paris, où il orne de ses sculptures des bâtiments illustres tels le portail des Invalides, le Palais Bourbon, et la grande Chambre du Parlement au palais de Justice. Il meurt à 68 ans le 22 février 1746 dans son logement parisien place du Vieux-Louvre. Il est inhumé le lendemain à la paroisse Saint-Germain-l'Auxerrois, en présence, entre autres, des ses deux fils, Guillaume II, lui aussi sculpteur du roi, et Pierre Charles, avocat au Parlement de Paris