Oeuvre N° 47 consultée 552 fois

Cecile BOUGOURD (1857 - 1941)
  • Ruelle animée.
  • Huile sur toile
  • 33 x 41 cm (hors cadre)
  • 42 x 51cm (avec cadre)
  • SBD. Restaurée.

Provenance
Collection privée

Visibilité - Livraison
  • L'oeuvre est visible au siège de Marsa Enchères au 12, rue Imam Abou Hanifa. 2070. La Marsa.
  • La livraison des oeuvres vendues se fait impérativement à notre siège PLAN DE SITUATION.

Biographie
Cecile BOUGOURD (1857 - 1941)
Elève de son père. Sa première exposition connue remonte à 1886 à Evreux, aux cotés de son père. Au début de sa carrière, elle se spécialise dans la représentation de bouquets de fleurs, sujet que l'on retrouve dans les carnets de croquis de son père. Elle va également peindre quelques portraits, exercice auquel son père ne semble ne s'être jamais essayé. A Nantes, puis à Tunis, elle se consacre aux paysages aux côtés de son père. En 1904, elle expose pour la première fois à Paris, au Salon des Orientalistes. C'est une des seules femmes à jouer un rôle important au salon de la société des peintres orientalistes français à Paris et aux premières expositions du Salon tunisien entre 1904 et 1914.
FIN D'ENCHÈRES HEURE TUNISIENNE
2018-04-29 19:18:00CET

Estimation: 7000 0 TND
NON VENDU
0.000 TND
0.00 0.00 $

PRIX DE RÉSERVE NON ATTEINT

HISTORIQUE (0 ENCHÈRES)

Tous les horaires sont en CET
Provenance
Collection privée

Visibilité - Livraison
  • L'oeuvre est visible au siège de Marsa Enchères au 12, rue Imam Abou Hanifa. 2070. La Marsa.
  • La livraison des oeuvres vendues se fait impérativement à notre siège PLAN DE SITUATION.

Biographie
Cecile BOUGOURD (1857 - 1941)
Elève de son père. Sa première exposition connue remonte à 1886 à Evreux, aux cotés de son père. Au début de sa carrière, elle se spécialise dans la représentation de bouquets de fleurs, sujet que l'on retrouve dans les carnets de croquis de son père. Elle va également peindre quelques portraits, exercice auquel son père ne semble ne s'être jamais essayé. A Nantes, puis à Tunis, elle se consacre aux paysages aux côtés de son père. En 1904, elle expose pour la première fois à Paris, au Salon des Orientalistes. C'est une des seules femmes à jouer un rôle important au salon de la société des peintres orientalistes français à Paris et aux premières expositions du Salon tunisien entre 1904 et 1914.